NEW

fren

Le manager agile

changements8A l’heure actuelle, l’entreprise doit répondre à des défis d’adaptation et de flexibilité si elle ne veut pas manquer le train de l’évolution. Le concept d’agilité est au cœur des politiques managériales. D’où l’intérêt de définir cette « agilité », d’étudier les principes directeurs qui la gouverne avant de voir les mécanismes par lesquels elle doit être mise en œuvre.

Le monde l’entreprise obéit à des règles spécifiques en perpétuelle mutation dictées par une concurrence de plus en plus forte, une clientèle exigeante et un contexte environnemental qui évolue de manière très rapide.

 

  • Cette tendance évolutive s’explique par des causes à la fois internes et externes. Parmi celles-ci on peut citer :

ico

La montée de la complexité et, de façon liée, une perte de sens;

ico

La montée de l’individualisme, qui plaide pour une reconnaissance de la capacité de l’individu à penser et à agir, donc à avoir son libre arbitre et ses exigences, qu’il soit placé dans une posture de consommateur sur un marché ou de producteur dans une organisation;

ico

La montée de l’incertitude, qui impose naturellement la nécessité d’anticiper pour améliorer encore nos capacités de réaction. En effet, nous postulons qu’anticiper les scénarios du futur permet de s’y préparer et de réagir plus vite le moment venu;

ico

La montée de l’interdépendance, qui sous-tend le principe de partage du pouvoir tant à l’intérieur d’une organisation qu’entre les acteurs de l’économie d’un secteur par exemple. Cette interdépendance s’interprète aussi sous l’angle de la coopération croissante entre acteurs publics et privés.

Ces quatre causes placent les entreprises  face à une nouvelle réalité managériale. Adaptation et flexibilité constituent les deux vecteurs qui orientent aujourd’hui le mouvement des entreprises du fait d’un marché qui évolue beaucoup plus vite qu’hier.
Si on remonte au milieu des années 60, on s’aperçoit que le modèle d’entreprise qui prévalait était un bloc unique,hiérarchique et centralisé. Par contre, l’entreprise d’aujourd’hui donne l’image d’un ensemble de petites unités appartenant ou non juridiquement au même groupe. Celles-ci sont liées par une politique ou stratégie commune, des valeurs communes et des façons de faire identiques qui les orientent dans un même sens.
Les unités entretiennent entre elles une connexité remarquable. Cela veut dire que si l’une d’elle capte une mutation de l’environnement, le message est directement lancé aux autres. En conséquence, elles peuvent de manière presque instantanée changer toutes de direction.
Cette rapidité d’action permise par les nouvelles technologies renforce l’efficacité d’une gestion interne et facilite les relations entre les clients et les autres acteurs de l’environnement. C’est pourquoi  elle est aujourd’hui un enjeu majeur.

  • Sept principes managériaux caractérisent l’entreprise agile et le management par l’agilité :
icoEfficience;

ico

Anticipation et pro opération;

ico

Juste Innovation;

ico

Une offre produit globale;


ico

Une réciprocité client;

ico

Une complexité à échelle humaine;

ico

Une culture du changement.

changements9En adoptant ces sept principes, l’entreprise doit proposer une solution globale, quitte à offrir un standard mais avec un haut niveau de différenciation, comportant  service et information. Pour réussir ce pari, elle doit faire appel à une équipe mixte qui va l’aider car elle ne peut plus répondre seule. Cette équipe mixte doit non seulement être plurifonctionnelle mais elle doit aussi être interne et externe.
L’entreprise peut ainsi répondre à la demande non seulement en coopérant avec des experts ou des sous-traitants mais également avec un concurrent ou avec un fournisseur. L'alliance se fera au sein d'une équipe projet ou d'une entreprise commune et sera régie par une convention modifiable dès qu’un acteur de l’alliance en ressentira le besoin.
Au final, l’entreprise agile est ainsi formée d’unités à taille humaine dotées d’une culture d’agilité et orientées vers un but commun clair. Elle colle au client, développe son écoute de l’environnement et noue un grand nombre d’accords (convention) avec un grand nombre d’acteurs autour d’elle pour l’aider à répondre aux menaces qui l’entourent et aux opportunités pour co-développer sans cesse de nouvelles solutions.

En résume, le management agile peut être vu comme une approche holistique et humaniste fondée essentiellement sur la motivation rationnelle des ressources humaines. Son émergence, au début des années 1990, a été portée par la vague des nouvelles technologies (NTIC). Ses valeurs et principes combinent des aspects sociologiques et technologiques à une approche industrielle.